Marche du 16 Novembre  2021 Rouillé-Crieul

Le ciel est gris ce matin, il  nous accompagnera sur un parcours de 8kms pour sillonner une partie de l’itinéraire du Bois des Cartes et 6 personnes sont présentes.

Celui-ci est connu anciennement sous le nom de Bois de St Hilaire. Des essences variées ont poussé sur ces terres rouges : châtaignier, chêne, charme, aubépine, bouleau acaccia, robinier, cornouiller, érable, frêne.

Le Moulin de Crieul appartenait à Guillaume Pouvreau seigneur du Château de l’Augerie dans le courant du 13ème  siècle. En 1353, ses fils se partagent ses biens et c’est Olivier Pouvreau qui reçoit le Moulin.

Nous passons tout près d’un cimetière protestant familial ou s’y trouve 2 tombes très bien entretenues. En 1685, Louis XIV, révoque l’édit de Nantes et interdit les cimetières paroissiaux à ceux de la Religion prétendue réformée. Ce n’est qu’en 1788, que Louis XVI, signe l’édit de tolérance et ordonne la création de cimetières pour les non Catholiques.

Nous avons le privilège de pouvoir contempler « La Bicyclette Bleue », nous arrivons à la Fontaine de »La Grée », elle fut aménagée pour recueillir l’eau jaillissant d’une source qui permit l’approvisionnement de la population en eau potable.

Un arrêt devant l’élevage d’oies ou nous assistons à un super concert .Autrefois, la plus part des fermes de Rouillé avaient leur élevage d’oies blanches. Il y avait également un jars. Le chêne séculaire remarquable se dresse dans toute sa magnificence, son âge supposé est d’environ 400 ans avec une hauteur de 23 mètres et circonférence de 6,60m. Nous arrivons à la cabane du « Méridien de Greenwich », c’est une ligne imaginaire formant un demi-cercle.

Admirons ces jolies fleurs mauves, et bleu qui éclairent ce ciel bien triste.

Notre randonnée se termine en passant devant la Fontaine de Crieul, qualifiée de publique en 1856.

Nous nous retrouverons semaine prochaine pour de nouveaux horizons.

Amicalement

Jacqueline- Michèle